Jeudi ? J'peux pas, j'ai Patrimoine...

Spiennes

Les mines de Spiennes - 5/11  (14h)

Voici 20 ans que les mines néolithiques de silex de Spiennes sont inscrites sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Un site archéologique exceptionnel qui recèle sur près de 100 ha les vestiges d'une activité minière vieille de plus de 6000 ans. Au Néolithique, des sites spécialisés dans l'extraction du silex se développent à travers l'Europe. Des haches y sont produites en quantité, puis échangées, afin de permettre aux fermiers de la fin de la Préhistoire de défricher la forêt et ainsi aménager champs et pâturages. La région de Mons, riche en silex, a grandement suscité l'intérêt des communautés paysannes. Le site de Spiennes se démarque par sa taille, la durée d'exploitation, ses techniques d'extraction et la qualité des outils qui y ont été façonnés. Attention : compte tenu de la situation sanitaire, il ne sera pas possible de descendre dans les mines.

S'inscrire à la visite

Lessines

L’Hôpital Notre-Dame à la Rose - 15/10 (17h)

Un lieu aux mille facettes : magique et hors du temps. L’un des plus anciens hôpitaux d’Europe ! Un ensemble architectural majestueux et authentique. Un lieu plein d’émotions à découvrir absolument avec ses mille facettes : chapelle baroque, cloître, jardins, salle des malades, couvent…  Un lieu enchanteur incontournable où se conjuguent les  soins de l’âme et les soins du corps…

S'inscrire à la visite

Marche-les-dames

Abbaye de Marche-les-Dames - 22/10 (17h)

L’abbaye de moniales cisterciennes de Notre-Dame du Vivier à Marche-les-Dames jouit d’une situation exceptionnelle et d’un état de conservation remarquable, puisqu’au fil des transformations se sont maintenus tant les bâtiments claustraux que l’église, le quartier agricole et même la porterie. Fondée au 13e siècle, l’abbaye reste jusqu’à la Révolution française dans les mains de la congrégation bernardine, avant d’être transformée en pensionnat, puis d’abriter plusieurs autres communautés religieuses et scolaires. Récemment acquise par des investisseurs privés, l’abbaye fait l’objet d’un vaste projet de restauration/réaffectation encadré et soutenu par l’AWaP.  Dans ce cadre, les services archéologiques de l’AWaP procèdent à l’examen du bien et au suivi archéologique des travaux d’aménagement.  Les premières observations révèlent notamment le dispositif abbatial médiéval, en grande partie conservé en élévation, et son évolution au fil du temps.  C’est cela que nous vous proposons de découvrir. 

S'inscrire à la visite