Un nouveau Code wallon du Patrimoine

L’avenir du patrimoine est essentiel pour tous, pour des raisons culturelles, sociétales, économiques, et comme l’expression la plus visible de notre sentiment d’appartenance à notre région. Le patrimoine est créateur de liens, le témoignage de valeurs que nous partageons et l’expression la plus durable de l’environnement où nous vivons.

Concrètement, le secteur du patrimoine est source de création d’emplois où se croisent aussi bien des secteurs comme la culture, le tourisme, l’architecture ou l’urbanisme. La caractéristique la plus originale du patrimoine ne réside-t-elle pas dans l’intérêt accru que manifestent, pour le patrimoine, de nombreux secteurs d’activités ? Il en va tout autant pour l’effet d’entraînement que la présence d’un patrimoine, sauvegardé et utile à son temps, peut produire sur le bâti.

C’est pour répondre à ces préoccupations qu’une nouvelle réforme du patrimoine verra le jour le 1er juin 2019 pour plus d’efficacité, de souplesse et d’ouverture, dans un souci d’articulation avec le nouveau Code du Développement territorial.

Ce sont le décret du 26 avril 2018 et son arrêté d’exécution du 31 janvier 2019 qui mettent en place cette nouvelle réforme.